Des cauchemars qui dictent l’histoire

César franchissant le Rubicon

 Nous sommes en – 49 avant JC, Jules César hésite encore à entrer dans Rome administrée par le Sénat pour y prendre le pouvoir. Une nuit, il fera un rêve scabreux. Il rêve qu’il couche avec sa mère. Perturbé (qui ne le serait pas), il ira consulter un oniromancien (personne qui interprète les rêves) – c’était un vrai métier à l’époque. L’explication est toute trouvée, la mère c’est Rome, il faut prendre Rome.

Les portes sont ouvertes pour Jules César qui quelques jours plus tard franchira le Rubicon (au fait, le Rubicon est un petit fleuve côtier italien qui se jette dans l’Adriatique, à l’époque les troupes armées ne pouvaient le franchir qu’avec une autorisation spéciale du Sénat mais c’est une autre histoire) où il lancera cette célèbre citation : alea jacta est.

Imaginez un instant qu’il soit allé voir un psy d’aujourd’hui pour lui raconter son rêve, il n’aurait sans doute jamais franchi le Rubicon et serait rentré dans une longue phase d’analyse.

Faites attention à vos rêves et à ceux à qui vous les racontez !

XP

Publicités