Des caprices et de la pluie

pluie

 

La pluie n’en fait vraiment qu’à sa tête dans ce coin du monde bordé au sud par le Sahara le plus grand désert du monde. Toujours – en tout cas très souvent – elles arrivent de l’Océan Atlantique. Lorsque Gibraltar est arrosé il faut attendre six mois avant qu’elles arrivent affaiblies sur les rivages de la mer morte. En été, on attend rien sur les rives du Moyen-Orient, des orages ponctuels dans les piémonts et sur les rives nord peuvent parfois apaiser la soif de ces régions. Arrivent enfin les pluies bienfaitrices de l’automne qui réapprovisionnent les cours d’eau asséchés, les sols assoiffés et remplissent les nappes et les puits. Ce schéma était immuable depuis des millénaires. Et ce cycle a inspiré des dizaines de poètes, d’écrivains, il a été le motif de prières et d’espérance. Sur les îles où les pluies sont encore plus rares, l’eau stockée dans les citernes a toujours eu un goût particulier rappelant pour des milliers d’entre nous des souvenirs de pénurie.

Ce cycle est bousculé depuis quelques années seulement. Même les citernes ne se remplissent plus et les pluies bienfaitrices de l’automne sont trop souvent devenues synonymes de furies et de folies meurtrières. En hiver, elles deviennent tout aussi rares et au printemps, elles meurtrissent les fleurs des arbres fruitiers.

Ce bouleversement n’a pas encore donné aux écrivains et aux poètes le temps de l’inspiration et les prières ne font qu’appeler dieu à la rescousse pour les désastres commis par les intempéries.

Cette année, les barrages andalous sont pleins, les plaines du Languedoc sont gorgées d’eau et les rivières roulent les cailloux avec puissance laissant un répit pour la nature.

Le climat n’est sans doute pas dans une linéarité historique pleine de souvenirs et de nostalgie où les saisons se suivaient selon un cycle immuable. Il a toujours eu des soubresauts salvateurs ou dévastateurs, c’est ce que nous rappelle ce printemps 2013. Gardons le simple espoir de longs répits réparateurs pour subvenir aux populations méditerranéennes.

 

XP

Publicités