L’huile de figues de Barbarie

Adaptation de l’agriculture méditerranéenne : l’exemple de l’huile de figue de barbarie

Figuier de Barbarie

Figuier de Barbarie

L’huile de figue de barbarie est réputée pour ses vertus pharmaceutiques et cosmétiques. La culture de ce cactus est peut être une réponse au développement rural des zones arides méditerranéennes.

Le Maroc vise depuis quelques années maintenant à développer la culture des figues de Barbarie pour en produire de l’huile à destination de l’industrie cosmétique et pharmaceutique.

Le rendement de cette culture est très faible : une tonne de fruits produit 30 kilogrammes de graines qui permettront d’extraire 1 litre d’huile. Ce qui explique le prix encore très élevé : entre 800 et 1 000 € le litre.

Récolter des figues de Barbarie

Récolter des figues de Barbarie

Afin d’optimiser cette culture, des recherches doivent être encore accomplies pour valoriser au mieux toute la chaîne : fruits frais, jus de fruits, confitures, etc.

Dans les pays du Sud de la Méditerranée où l’aridité du climat ne permet pas de développer des cultures irriguées, les produits issus des figuiers de Barbarie offrent des possibilités intéressantes pour maintenir les populations rurales et leur donner un revenu intéressant. De plus dans un contexte climatique qui va aggraver l’aridité de l’Afrique du Nord, les recherches et les essais sur ce type de culture doivent être prioritaires et accompagnés.

 Xavier Picot

Publicités